Accueil du site > Accueil de jour et aide d’urgence > L’aide alimentaire > RAPPORT D’ACTIVITE 2015

RAPPORT D’ACTIVITE 2015

par Christine Ramaën (7/04/2016)

Le secteur Aide d’Urgence regroupe :l’aide alimentaire, le vestiaire, la distribution de mobilier, de vaisselle, jouets et produits d’hygiène.

Pour la partie alimentaire, ce sont 2032 familles accueillies en 2015.

Ce sont aussi 13667 colis distribués représentant 51905 parts. En volume cela représente 3 à 5 tonnes de denrées par semaine. Des surgelés, conserves ou produits frais en provenance majoritairement de l’aide Européenne, de la ramasse en hypermarchés (dates de consommation courtes et invendus) via la Banque alimentaire, du CCAS dans le cadre de la campagne Pauvreté-Précarité et aussi par notre partenaire "Envie des saisons" chaque vendredi après-midi.

Depuis Avril 2015, une nouvelle responsable a succédé à Dabila HORENT : Sophie LECLERCQ qui occupait un poste de référente RSA depuis 2007 a repris le flambeau avec enthousiasme. L’Aide d’urgence et Accueil de Jour apportent chaque semaine du réconfort à plus de 500 familles roubaisiennes grâce à la mobilisation d’une équipe composée de bénévoles, salariés du chantier d’insertion Logistique Action et adultes Relais qu’elle coordonne.

Objectifs du secteur : Lutter au quotidien contre la grande précarité par :

  • Une aide d’urgence : 3 distributions alimentaires par semaine et des dépannages ponctuels quotidiens du lundi au samedi midi.
  • Une écoute chaleureuse et personnalisée, un soutien moral (face à la maladie, les accidents de la vie...)
  • Un travail d’orientation vers l’ensemble des intervenants de l’insertion sociale, du logement,de la petite Enfance et/ou à l’interne dans le cadre d’une approche globale des familles.

Deux modalités d’aides alimentaires selon les circonstances :

  • Le dépannage ponctuel : pour boucler un budget en cas de difficulté passagère, prévenir les risques d’aggraver les situation financière de la famille. C’est donc une aide qui a un début et une fin. Elle s’étudie lorsque une famille se présente à l’accueil avec une fiche de liaison d’un référent social ou du CCAS.
  • La distribution alimentaire hebdomadaire : la situation est examinée lors d’un entretien individuel au cours duquel une vérification de ressources mène à un calcul de « reste à vivre ». Une aide à la gestion du budget peut être mise en place.

La situation est réactualisée tous les deux mois.


Dans cette rubrique